You are on page 1of 8

BOURAS Farid MASTER 1 MNT

USTL
2007/2008

PROJET PROFESSIONNEL
SOMMAIRE

I- PROFILE PERSONNEL

1- Etudes
Génie Electrique et Informatique Industrielle :
Microélectronique, Micro-téchnologie et Télécommunication :

2-Expériences professionnelles et projets personnels

3-Compétences et savoir faire

II- projet professionnel

• L’ingénieur développement matériel électronique

• Principales missions

• Formation

• Profil

• Salaire

• Évolution professionnelle

• Compétences professionnelles

ANNEXES

• CV

• Interview d’un professionnel Gaétan PHILBICHE


I- PROFILE PERSONNEL

1- Etudes

Deux grands axes se dégagent de mon parcours universitaire : tout d’abord un cursus en génie
électrique et informatique industrielle, puis une spécialisation en microélectronique
, micro-technologie et télécommunication (Licence, master1 MNT). Ces deux facettes de ma formation
universitaire font de moi un spécialiste en plusieurs domaines tels que l’électrotechnique, l’automatique et
surtout en électronique dotée d’esprit de synthèse et d’analyse, d’une grande autonomie et d’une aisance
certaine avec les outils logiciels et matériels dans le domaine.

Génie Electrique et Informatique Industrielle :

A l’issue d’un baccalauréat de type scientifique option science de l’ingénieur obtenu avec mention
Assez Bien, je me suis orientée vers des études de génie électrique suivant mes goûts et aptitudes naturelles
pour l’électronique.
J’ai tout d’abord effectué un DUT génie électrique et informatique industrielle a l’IUT de Valenciennes. J’ai
pu enrichir mes connaissances dans des domaines variés du génie électrique tels que l’électricité, l’
électrotechnique, l’électronique mais aussi en automatique et informatique industrielle. Ce cursus m’a ainsi
permis de développer des compétences pratique, de consolider mes conaissances théorique notamment en
mathématique et en physique, et d’acquérir un esprit d’analyse et d’autonomie indispensables à toute
réflexion dans le domaine des sciences du génie électrique.

Microélectronique, Micro-téchnologie et Télécommunication :

Afin d’approfondir mes compétences dans le domaine de l’électronique, j’ai poursuivi dans ce sens
par une Licence EEA a l’université de Lille I (USTL). J’ai pu à l’issue de cette année découvrir une autre
facette de l’électronique qui ma ouvert les portes d’un nouveau monde, celui de la micro et nano
technologie. J’ai pu donc approfondir mes connaissances dans de nouveaux domaines tels que
l’électromagnétisme, la physique des composants et la théorie du signal. Cette licence m’a permis de
mesurer l’apport considérable de l’électronique dans notre société en constante évolution. Et ainsi mon
projet professionnel commençait à prendre forme.

2-Expériences professionnelles et projets personnels

Les expériences professionnelles que j’ai pu effectuer ont souvent été liées à mon cursus
universitaire. Cependant, il est aussi arrivé qu’une expérience de job d’été me permette de découvrir des
compétences que je ne pensais pas détenir.

Juillet 2004 : A.TAVARES entreprise d’électricité générale (Malincourt)


A l’issue de ma 1ere année de DUT GEII j’ai effectué un stage de découverte de l’entreprise.
Ce stage a été extrêmement profitable du fait de la très grande autonomie qui m’a été laissée. J’ai
pu après une semaine d’observation me charger presque intégralement de l’installation électrique d’une
maison, l’installation d’un réseaux téléphonique (fax, Internet, téléphone etc.). J’ai aussi été amené à faire
en partie l’installation automatisée de stores électrique, alarmes, portail électrique, régulateurs thermique
commander par un ordinateur.
J’ai enfin pu prendre du recul en réalisant un rapport de stage que j’ai par la suite mis en ligne sur un site
web. Ceci m’a permis de m’initier aux techniques de conception de pages web ainsi qu’au référencement.
Mon site a été à ce jour visité par près de 300 personnes.

Avril mai juin 2005 : ISET de SFAX (université en Tunisie)


Stage de fin d’étude dont le sujet était la régulation de vitesse d’un moteur a courant continu par DSP.
J’ai effectué se stage en binôme avec la collaboration d’un thesar en informatique qui s’est occupé
de l’interface graphique et de la programmation du régulateur en langage C++ mon binôme et moi étions
chargé de la régulation du moteur du point de vu théorique ainsi nous devions choisir la meilleur technique
de régulation pour un bon compromis entre stabilité, précision et rapidité. Cette expérience m’a appris à
travailler en équipe et surtout m’a permis d’approfondir mon savoir en automatique.
Durant mes 2 années de DUT j’ai été amenés a faire plusieurs projets de réalisation notamment un
détecteur de sécheresse et un capteur de présence pour portail de voiture. Ces projets quelques peu simples
ont eut un impact considérable sur mon orientation. En effet ces 2 projet n’été pas encadrés par un
enseignant ceci pour nous apprendre a être autonome et ingénieux. Après plusieurs semaines de recherche
nous soumettions nos solutions au responsable de projet qui après vérification nous donner l’accord pour
commencer la réalisation. J’ai donc appris par la suite à réaliser un routage par ordinateur, a imprimé un
circuit, à souder les composants et à tester ce circuit. J’ai beaucoup apprécié suite à cette expérience l’esprit
de compétition qu’il y avait entre les élèves et qui s’est avéré très enrichissant pour la plupart d’entre nous.

3-Compétences et savoir faire

Depuis mon plus jeune age je suis passionné de culture japonaise et c’est ainsi que j’ai appris l’art
de dessiner qui développa mon imagination et mon esprit de création.

La plupart de la population étant mal renseigné quand à la signification du terme électronique, tend
à confondre l’informatique avec celui-ci. C’est ainsi que malgré moi je fut amené a compléter ma formation
par la maîtrise de l’outil informatique d’un point de vu hardware mais aussi software. Cet apprentissage
s’est fait par une succession de maintenance informatique dans mon entourage (montage pc, virus, spyware,
popup, conflits logiciels,etc.)

Etant d’un naturel très curieux j’ai voulu approfondir mes compétences informatique en m’initiant
au piratage informatique dans un but essentiellement éducatif. J’ai appris a cracker quelques logiciels grâce
a plusieurs outils de debugging (désassemblage), j’ai aussi appris a pirater un réseau WIFI a clef WEP, a
reprogrammer certaines puces de carte téléphonique, etc.

Il m’est arrivé plusieurs fois de réparer des téléviseurs, magnétoscopes, télécommandes et autres
matériels mis à la disposition du particulier. J’ai notamment appris le déblocage tout opérateurs de portable.

Se savoir faire est essentiellement issue de l’outils Internet, en effet grâce a cette outils je ne cesse
d’en apprendre un peu plus tout les jours.
II- Projet professionnel

Il ressort de l’analyse de mon profil personnel plusieurs choses. Tout d’abord, j’ai toujours eu une
très grande curiosité intellectuelle concernant les sciences, depuis tout petit j’ai toujours été fasciné par la
Nature et l’Homme. J’ai donc eu l’occasion dans ma jeunesse de découvrir plusieurs domaines intéressants
tels que la géologie, la biologie, la physique et même l’art. Mais je me suis découvert un intérêt prononcé
ainsi que des compétences réelles pour le monde de l’électronique qui ne cesse d’alimenter ma curiosité
notamment par la multitude de possibilités que nous offre cette science.

Je suis quelqu’un de très autonome et comme je l’ai dit précédemment j’ai l’âme d’un artiste ce qui
m’intéresse c’est la création, et tel un artiste j’aimetravailler seule. Je pense aussi que je serais capable de
mener une petite équipe et d’assumer des responsabilités.

Je pense donc que le type de poste qui me conviendrait le mieux est celui de l’ingénieur
développement matériel électronique.

L’ingénieur développement matériel électronique

Quel que soit le domaine dans lequel travaille l’ingénieur développement matériel électronique
(équipement de réseau, matériel professionnel, systèmes électroniques), il participe toujours à la définition
technique du matériel électronique puis à son développement. Avec l’essor des appareils nomades, ce
métier a un bel avenir devant lui. L’ingénieur développement matériel électronique peut travailler seul, et
ainsi être en charge de l’ensemble des étapes du développement. S’il est salarié d’un cabinet d’études, il
intervient plus précisément sur la conception ; la partie conseil est alors confiée à un technico-commercial.
Il est recommandé que l’ingénieur développement matériel électronique fasse preuve d’une grande rigueur
et de curiosité.

Principales missions
• Conseiller le client dans les choix stratégiques sur l’approvisionnement et le développement.
• Dessiner les schémas électroniques.
• Concevoir les cartes électroniques.
• Faire la programmation des composants.
• Former et assister le client sur le matériel électronique développé.
• Proposer un support au client en cas de problèmes (erreurs, carte abîmée).
Formation
• Bac +2 : DUT génie électrique
• Bac +5 : école d’ingénieurs ou équivalence
Le diplômé d’un DUT pourra facilement être au niveau d’un ingénieur après 3 ans d’expérience.

Compétences professionnelles

• Posséder de bonnes bases en mathématiques (équations, intégrations)


• Connaître la programmation (informatique, électronique)
• Avoir un fort intérêt pour les nouvelles technologies (veille technologique)

Profil
• Rigueur
• Esprit très logique
• Capacité à faire des choix
• Intérêt pour le travail d’équipe

Salaire

Le salaire d’un ingénieur développement matériel électronique est situé entre 28 et 32 k€.
Après 3 à 5 ans d’expérience, sa rémunération sera comprise entre 32 et 40 k€. Expérimenté et reconnu par
son entreprise, l’ingénieur développement matériel électronique peut espérer gagner près de 80 k€.
Évolution professionnelle

L’ingénieur développement matériel électronique peut vendre son expérience dans le conseil ou dans
l’expertise. Il peut aussi se tourner vers les métiers d’architecte ou d’ingénieur système.

Ce poste me paraît donc être tout à fait en adéquation avec mon parcours universitaire, mon
expérience professionnelle, mes aptitudes et mes compétences.
FARID
ANNEXE 1 BOURAS
18, rue d’holbach
59800 Lille
03/27/82/06/32
06/82/39/45/48
Unik2lille@hotmail.fr
22 ans, Célibataire

2005/2007 : Licence Electronique Electrotechnique Automatique ; faculté


de Lille1
U.S.T.L
Cette formation m’a permis d’approfondir mes connaissances en
Mathématique, électromagnétisme et en micro technologie.
2003/2005 : D.U.T Génie Electrique Informatique Industrielle ; Université
de
Valenciennes et du Hainaut Cambrésis
Cette formation m’a permis d’acquérir des connaissances en Electricité,
électronique, électrotechnique, automatique, réseaux locaux
industriel et en informatique industrielle
2002/2003 : Baccalauréat S, série Sciences de l’Ingénieur avec mention
assez bien ; Lycée Paul Duez de Cambrai.
J’ai acquis des compétences dans les domaines du Génie mécanique et du
Génie électrique.

Eté 2003 :Ouvrier dans une grande exploitation agricole


J’étais chargé avec une équipe de retirer les betteraves montées sur toute
l’exploitation.
Eté 2004 : Stagiaire chez A.TAVARES à Malincourt une entreprise
d’électricité général
Stage de découverte de l’entreprise
Eté 2004 : Intérimaire à PRODIM ZI Raillencourt St Olles
J’ai été embauché dans le service montage emballage, j’étais chargé de
monter et ranger les rolls.
Eté 2005 : Stagiaire à l’I.S.E.T de SFAX (université en Tunisie)
Stage de fin d’étude dont le sujet était la régulation de vitesse d’un moteur a
courant continu par DSP.

Langues vivantes : anglais, espagnol, arabe, berbère.

Loisirs : L’Informatique, le cinéma, le dessin, les Echecs, le football.

Informatique : Word, Photoshop, environnement Windows.


ANNEXE 2
La parole aux professionnels
Gaétan PHILBICHE, ingénieur développement matériel électronique chez EMIT

Quel a été votre parcours ?

Je suis un autodidacte : j’ai un bac F3 et un BTS électrotechnique. J’ai travaillé, pendant cinq ans,
dans une société d’automatisation où je suis rapidement devenu directeur technique. J’ai repris en
interne beaucoup de développements que la société avait externalisés. S’en sont suivies des
économies importantes et une forte augmentation de la marge. Il y a trois ans, j’ai créé mon
entreprise, EMIT, qui offre à ses clients conception électronique et développement informatique.

Pourquoi votre métier vous plaît-il ?

Tout d’abord, je suis passionné par le développement. C’est vraiment intéressant de pouvoir simplifier la
vie des individus, économiser de l’énergie… bref, aider les êtres humains. La deuxième raison est la phase
de recherche, de découverte. Le monde évolue tellement vite, il nous faut toujours comprendre, faire de la
veille, chercher, et tout cela me donne beaucoup d’énergie. Être ingénieur développement matériel
électronique, c’est tout sauf exécuter un travail répétitif !
Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui envisage ce métier ?

Avant de choisir cette branche, il est important de tester sa motivation d’une part. Faire un développement
informatique, c’est facile : on allume l’ordinateur, on programme et on éteint l’ordinateur. Concevoir un
programme électronique est plus exigeant : il faut davantage de temps, plus de place et investir un
minimum (fer à souder). D’autre part, il est recommandé d’évaluer ses compétences en tentant de
concevoir, en tant qu’amateur, des programmes simples, comme celui qui permettrait que la lumière
s’éteigne quand on quitte une pièce.