You are on page 1of 17

Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES

FICHE DU MODULE 1

SYSTEMES DE NUMERATION

OBJECTIF GENERAL:

La compétence visée par ce module est d’amener l’ apprenant à se


familiariser avec les systèmes de numération et les codes utilisés par les appareils et
équipements numériques et informatiques pour traiter les informations.

OBJECTIFS INTERMEDIAIRES :

A la fin de ce module, le stagiaire doit être en mesure de :


¾ Définir la base d’un système de numération,
¾ Définir le rang, le poids d’un chiffre,
¾ Représenter un nombre de base b quelconque sous forme polynomiale,
¾ Convertir un nombre décimal en un nombre de base b quelconque ,
¾ Convertir un nombre binaire en un nombre octal ou hexadécimal et vice
versa,
¾ Effectuer les quatre opérations arithmétiques (+,-,x, :) dans le système
binaire naturel.
¾ Complémenter à 1 et à 2 un nombre binaire et appliquer cette
représentation à la soustraction,
¾ Ecrire un nombre binaire sous forme normalisée,
¾ Connaître le principe de l’addition et de la soustraction réalisées par un
calculateur,
¾ Coder un nombre décimal en Gray, en BCD et vice versa

RESSOURCES et MOYENS DIDACTIQUES UTILISES :


• Tableau,
• Data show.
• Support de cours: polycopié

CRITERES DE PERFORMANCE:
• Lire, écrire, interpréter, manipuler les nombres sous différentes bases,
• Lire, écrire, interpréter un nombre codé en Gray, en BCD ou en ASCII.

DUREE ESTIMATIVE:
32 heures .
Cette durée peut être régulée en fonction de la vitesse d’assimilation des
stagiaires.

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA -1- Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES
CONTENU DU PROGRAMMES
1- BASE D’UN SYSTEME DE NUMERATION
1-1 définitions
1-2 forme polynomiale
1-3 valeur décimale d’un nombre n de base b quelconque

2- CHANGEMENT DE BASES (CONVERSIONS)


2-1 conversion d’un nombre entier décimal en un nombre de base b quelconque
2-2 conversion d’un nombre fractionnaire n un nombre de base b quelconque
2-2-1 Forme polynomiale d’un nombre fractionnaire
2-2-2 Conversion d’un nombre fractionnaire de base b en décimal
2-2-3 Conversion d’un nombre décimal fractionnaire en un nombre de base b

3- NUMERATION OCTALE
3-1 représentation octale
3-2 conversion binaire-octale
3-2-1 Code binaire naturel
3-2-2 Conversion binaire-octal et octal-binaire

4- NUMERATION XEXADECIMALE
4-1 représentation hexadécimale
4-2 Conversion binaire-hexadécimal et hexadécimal-binaire

5- OPERATIONS ARITHMETIQUES EN BINAIRE


5-1 rappel du principe de l’addition et de la soustraction en
décimal
5-2 addition en binaire
5-3 soustraction en binaire

6- COMPLEMENTATION
6-1 Complément à 1
6-2 Complément à 2
6-3 Soustraction par complément à 1
6-4 Soustraction par complément à 2

7- NOMBRE POSITIFS ET NEGATIFS BINAIRE NORMALISES A HUIT CARACTERES


7-2 Calcul automatique
7-1 : Représentation

8- CODES
8-1 : Code Gray ou binaire réfléchi
8-2 : Code BCD (Binary Coded Décimal) ou (DCB) Décimal codé en binaire
8-2-1 : Représentation
8-2-2 : Opérations dans le code BCD

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA -2- Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES
1- BASE D’UN SYSTEME DE NUMERATION :

1-1 DEFINITIONS:

Définition 1 :La base d’un système de numération est le nombre


de chiffres qu’utilise ce système.

Dans un système décimal, on utilise un maximum de dix symboles pour représenter


un nombre quelconque N, soit: 0,1,2,3,4,5,6,7,8,9.

• Dans un système binaire, on utilise un maximum de deux symboles pour


représenter un nombre quelconque N, soit:0,1.

• Dans un système octal, on utilise un maximum de huit symboles pour


représenter un nombre quelconque N, soit :0,1,2,3,4,5,6,7.

• Dans un système hexadécimal, on utilise un maximum de seize symboles


pour représenter un nombre quelconque N, soit :0,1,2,3,4,5,6,7,8,9,A ,B,C,D,E,F.

Définition 2 : Dans tous les systèmes de numération, le chiffre de


poids le plus fort (Most Significant Bit en binaire : MSB) d’un nombre est dans
la colonne extrême gauche, le chiffre de poids le plus faible (Least Significant
Bit en binaire : LSB est dans la colonne extrême droite. Le rang d’un chiffre
d’un nombre est égale au numéro de sa colonne, la première colonne (numèro0)
étant celle du poids le plus faible.

Exemple :
256987 : poids le plus fort 2 ; poids le plus faible 7
rang du chiffre 7 :0
rang du chiffre 8 : 1
rang du chiffre 9 : 2
rang du chiffre 6 : 3
rang du chiffre 5 : 4
rang du chiffre 2 : 5

1-2 FORME POLYNOMIALE :


Tout nombre N peut être décomposé en fonction de puissances entières de
la base.
n
N = ∑ ai x bi où ai ∈ ⎨0,1…….b-1⎬
i=0 i rang du chiffre ai
n exposant du chiffre de poids fort.

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA -3- Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES

Exemples :

• Dans le système décimal : ai ∈ ⎨0,1,2,3,4,5,6,7,8,9⎬

Soit : (54219)10 = 9x100 +1x101 +2x102+4x103+5x104

• Dans le système à base 4 : ai ∈ ⎨0,1,2,3⎬

Soit : (30212)4 = 2x40 +1x41 +2x42+0x43+3x44

• Dans le système binaire (à base 2) : ai ∈ ⎨0,1⎬

Soit : (1011)2 = 1x20 +1x21 +0x22+1x23

1-3 VALEUR DECIMALE D’UN NOMBRE N DE BASE b QUELCONQUE:


La valeur en décimal d’un nombre n de base b quelconque s’obtient en
effectuant les opérations de l’expression de sa forme polynomiale.

Exemples :

Soit à déterminer la valeur décimale des nombres de l’exemple précédent :


(30212)4 = 2x40 +1x41 +2x42+0x43+3x44
= (806)10


(1011)2 = 1x20 +1x21 +0x22+1x23
= (11)10

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA -4- Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES
2- CHANGEMENT DE BASES (CONVERSIONS):

2-1 CONVERSION D’UN NOMBRE ENTIER DECIMAL EN UN NOMBRE DE


BASE b QUELCONQUE :

Algorithme : L’opération consiste à procéder à des divisions


successives du nombre à convertir puis des quotients par la base du nouveau
système tout en conservant les reste de ces divisions. On écrit ensuite tous les
restes à partir de la fin de gauche à droite, en les convertissant en lettres s’il
y a lieu.

Exemples :

• Convertir le nombre N=(231)10 en binaire.

231 :2= 115 reste 1


115 :2= 57 reste 1
57 :2= 28 reste 1
28 :2= 14 reste 0 N= (11100111)2
14 :2= 7 reste 0
7 :2= 3 reste 1
3 :2=1 reste 1
1 :2=0 reste 1

• Convertir le nombre N=(189520)10 en hexadécimal.

189520:16=11845 reste 0
11845 :16= 740 reste 5
740 :16= 46 reste 4 N=(2E450)16
46 :16= 2 reste 14
2 :16= 0 reste 2

2-2 CONVERSION D’UN NOMBRE FRACTIONNAIRE N UN NOMBRE DE BASE


b QUELCONQUE :

2-2-1 Forme polynomiale d’un nombre fractionnaire:


n
N = ∑ ai x b-i où ai ∈ ⎨0,1…….b-1⎬
i=0 i rang (décimal) du chiffre ai
n exposant du chiffre décimal le plus à droite.

Exemples :

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA -5- Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES

Soit à déterminer la valeur décimale des nombres :


(0,30212)4 = 3x4-1 +0x4-2+2x4-3+1x4-4+2x4-5


(1011)2 = 1x2-1 +0x2-2 +1x2-3+1x2-4

2-2-2 Conversion d’un nombre fractionnaire de base b en décimal :


Exemple :


(0,1011)2 = 1x2-1 +0x2-2 +1x2-3+1x2-4 = 1x0,5+1x0,125+1x0,0625 = (0,6875)10

(0,163)8 =1x8-1 +6x8-2 +3x6-3 = (0,224609375)10

2-2-3 Conversion d’un nbre décimal fractionnaire en un nombre de base b:

Algorithme : L’opération consiste à procéder à des multiplications


successives du nombre à convertir puis des différents résultats par la base du
nouveau système tout en conservant les nombres entiers de ces multiplications.

Exemples :
• Soit à convertir en binaire le nombre (0,72145)10

0,72145 x2 = 1 , 44290
0,44290x2 = 0 , 88580
0,88580x2 = 1 , 77160 N=(0,101110)2
0,77160x2 = 1 , 54320
0,54320x2 = 1, 08640
0,08640x2= 0 , 17280

• Soit à convertir en octal le nombre (0,732)10

0,732x8 = 5 , 856
0,856x8 = 6 , 848
0,848x8 = 6 , 784 N=(0,56662)2
0,784x8 = 6 , 272
0,272x8 = 2 , 176

Remarque : En augmentant le nombre de multiplications , on améliore


l’approximation.

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA -6- Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES
3- NUMERATION OCTALE:

3-1 REPRESENTATION OCTALE :

La base du système de numération octale comprend huit(8) chiffres:


0,1,2,3,4,5,6,7.

3-2 CONVERSION BINAIRE-OCTALE :

3-2-1 Code binaire naturel :

quatre bits permettent d’avoir 16 combinaisons (24 ), donc d’écrire 15 entiers


de 0 à 15 :
0 1 2 3 4 5 6 7
0000– 0001-0010-0011-0100-0101-0110-0111-
8 9 10 11 12 13 14 15
1000-1001-1010-1011-1100-1101-1110-1111
ce code est appelé code binaire naturel ou code 8421. Chacun de ces chiffres
représente le poids d’un bit . Ce code est très souvent utilisé en techniques
numériques.

3-2-2 Conversion binaire-octal et octal-binaire :

Règle : A partir de la virgule , grouper les bits par groupes de trois en allant
vers la gauche pour la partie entière et vers la droite pour la partie
fractionnaire. Convertir ensuite chaque bloc séparément en octal selon le code
binaire naturel .

Exemples :

• Soit à convertir en octal le nombre binaire N=(001110011101,01110001)2

N=(001 110 011 101,011 100 001)2


N=( 1 6 3 5 , 6 4 1 )8
On lit : un six trois cinq , six quatre un

• Soit à convertir en binaire le nombre en octal N=(7510)8


N=(7510,246)8
N=(111 101 001 000 , 010 100 110)2

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA -7- Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES
4- NUMERATION XEXADECIMALE:

4-1 REPRESENTATION HEXADECIMALE :

La base du système de numération hexadécimale comprend 9 chiffres et 6


lettres alphabétiques: 0,1,2,3,4,5,6,7,8,9,A,B,C,D,E,F.

0 1 2 3 4 5 6 7
0000– 0001-0010-0011-0100-0101-0110-0111-
8 9 A B C D E F
1000-1001-1010-1011-1100-1101-1110-1111

4-2 Conversion binaire-hexadécimal et hexadécimal-binaire :

Règle : A partir de la virgule , grouper les bits par groupes de quatre en allant
vers la gauche pour la partie entière et vers la droite pour la partie
fractionnaire. Convertir ensuite chaque bloc séparément en hexadécimal.

Exemples :
• Soit à convertir en hexadécimal le nombre binaire
N=(1110011101,01110001)2
N=(0011 1001 1101,0111 0001)2
N=( 3 9 D , 7 1 )16
On lit : un trois neuf D , sept, un

• Soit à convertir en binaire le nombre en hexadécimal N=(7A1F,B46)16


N=(7A1F,B46)16
N=(0111 1010 0001 1111 , 1011 0100 0110)2

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA -8- Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES
5- OPERATIONS ARITHMETIQUES EN BINAIRE:

5-1 Rappel du principe de l’addition et de la soustraction en


décimal :

Il faut effectuer un report dès que la somme dépasse le chiffre 9, chiffre le


plus élevé dans la base 10.

Exemple 1-addition:
1 1 Report
2 5 6 3 Cumulande
+ 7 6 4 Cumulateur
_______________
=3 3 2 7 Somme

Exemple 2-soustraction :

5 15 4 13 Retenue
6 5 5 3 5 Diminuende
- 1 6 3 8 3 Diminuteur
_________________
= 4 9 1 5 2 différence

4 9 9 14 1 11
5 0 0 4 2 1
- 4 9 2 5 1 3
____________________
= 0 0 7 9 0 8

Règle 1 : Une retenue augmente le diminuende trop petit de la base du système


et diminue de 1 le diminuende immédiatement à gauche du diminuende trop petit.

Règle 2 : Lorsque le chiffre dans lequel on doit effectuer la retenue est 0,


parcourir le diminuende vers la gauche et retenir 1 dans le premier chiffre
rencontré différent de 0; puis remplacer tous les zéros parcourus par le plus
grand chiffre du système de numération.

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA -9- Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES
5-2 Addition en binaire :

Règles de l’addition :

0 + 0 = 0
1 + 1 = 0 report 1
1 + 0 = 1
1 + 1 + 1 = 1 report 1

Exemple :

1 11 1 1
1 1 0 0 1 1 0 0 1 1
+ 1 0 0 1 1 0 0 1 1 0
______________________
= 10 1 1 0 0 1 1 0 0 1

5-3 Soustraction en binaire :

Règles de la soustraction :

0 - 0 = 0
1 - 1 = 0
1 - 0 = 1
0 - 1 = 1 retenue 1

Exemple :
0 1 0 1 1
1 1 0 0 1 1 0 0 0 1
- 1 0 0 1 1 0 0 1 1 0
______________________
= 0 0 1 10 0 1 0 1 1

Règle: Si le bit dans lequel il faut effectuer une retenue est égal à 0, effectuer
cette retenue dans le premier bit égal à1 rencontré en parcourant le diminuende
vers la gauche. Remplacer ce bit par 0 et les 0 intermédiaires par des 1.

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA - 10 - Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES
6- COMPLEMENTATION:

6-1 Complément à 1 :
• En décimal : En décimal, on forme le complément à 9 d’un nombre en
soustrayant de 9 chaque chiffre de ce nombre. La somme d’un nombre décimal
et de son complément à 9 est toujours égale à 999….9 (même nombre de
chiffres 9 que le nombre complémenté).

Exemple : Le complément à 9 du nombre 58472 est 41527. La somme de ces


deux nombres est égale à 99999.

• En binaire : En binaire, on forme le complément à 1 d’un nombre en


soustrayant de 1 chaque bit de ce nombre. La somme d’un nombre binaire et de
son complément à 1 est un nombre binaire uniquement composé de 1. (même
nombre de bits 1 que le nombre complémenté).

Remarque : Pour obtenir le complément à 1 d’un nombre binaire , il suffit


de complémenter chaque bit : 1 devient 0 et 0 devient 1.

Exemple : Le complément à 1 du nombre 011011101 est 100100010. La somme


de ces deux nombres est égale à 111111111.

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA - 11 - Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES
6-2 Complément à 2 :

• En décimal : En décimal, on forme le complément à 10 ou complément


Vrai d’un nombre en soustrayant de 10 le chiffre de rang 0 et de 9 les autres.

Remarque : La somme d’un nombre décimal et de son complément à 10 est


égale à la puissance de 10 immédiatement supérieure.

Exemple : Le complément à 10 du nombre 58472 est 41528. La somme de ces


deux nombres est égale à 1000000.

• En binaire : En binaire, on forme le complément à 2 d’un nombre en le


soustrayant de la puissance de 2 immédiatement supérieure. La somme d’un
nombre binaire et de son complément à 2 est le nombre binaire égale à la
puissance de 2 immédiatement supérieure.
Remarques : Pour obtenir le complément à 2 d’un nombre binaire , il suffit
d’ajouter 1 à son complément à 1.
Une autre méthode consiste à conserver tous les bits à partir de la
droite jusqu’au premier 1 compris et de changer les autres bits de 0 en 1
ou de 1 en 0.

Exemple : Le complément à 2 du nombre 011011101 est :


100100010
+ 1
_____________
100100011

6-3 Soustraction par complément à 1 :

la propriété du complément des nombres ci-dessous permet de justifier un


autre algorithme pour la soustraction :
• Algorithme
- Etape 1 - Additionner le diminuende à son complément à 9 (pour
un nombre décimal) ou son complément à 1(pour un nombre en
binaire) ;
- Etape 2- Eliminer le 1 situé le plus à gauche du résultat obtenu ;
- Etape 3 - Ajouter 1 à ce nouveau résultat.
La différence cherchée est ainsi obtenue .

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA - 12 - Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES
Exemple 1: Nombre décimal

5 15 4 13 Retenue
6 5 5 3 5 Diminuende 65535 Diminuende
- 1 6 3 8 3 Diminuteur + 83616 complément à 9 du diminuteur
_________________ ___________
= 4 9 1 5 2 différence 149151

+1 En ajoutant le dernier 1
___________
= 49152 différence
Même différence

Exemple 1: Nombre binaire

0 1 0 1 1 1 1 1 Report
1 1 0 0 1 1 0 0 0 1 1 1 0 0 1 1 0 0 0 1 Diminuende
- 1 0 0 1 1 0 0 1 1 0 + 01 1 0 0 1 1 0 0 1 complément à 1 du
diminuteur
________________________ _______________________
= 0 0 1 10 0 1 0 1 1 = 1 00 1 1 0 0 1 0 1 0

+ 1 En ajoutant le
dernier 1
_________________________
= 00 1 1 0 0 1 0 11 différence

Même différence
6-4 Soustraction par complément à 2 :

la propriété du complément des nombres ci-dessous permet de justifier un


autre algorithme pour la soustraction :
• Algorithme
- Etape 1 - Additionner le diminuende à son complément à 2
- Etape 2- Eliminer le 1 situé le plus à droite du résultat
obtenu (débordement).
La différence cherchée est ainsi obtenue .

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA - 13 - Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES
Exemple :

0 1 0 1 1 1 1 1 Report
1 1 0 0 1 1 0 0 0 1 1 1 0 0 1 1 0 0 0 1 Diminuende
- 1 0 0 1 1 0 0 1 1 0 + 0 1 1 0 0 1 1 0 1 0 complément à 1 du
diminuteur
________________________ _______________________
= 0 0 1 10 0 1 0 1 1 =100 1 1 0 0 1 0 11 différence

débordement à éliminer

Même différence

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA - 14 - Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES
7- NOMBRE POSITIFS ET NEGATIFS BINAIRE NORMALISES A
HUIT CARACTERES:

7-1 : Représentation :

Pour simplifier la compréhension , on ne considérera que les nombre binaires


entiers et nous choisissons un mot de huit bits donc huit cases , la première étant
réservée au signe.

Exemple : Soit à représenter sous forme binaire normalisée à huit caractères


les nombres décimaux.
(32)10 + 0 1 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0

(-32)10
- 0 0 1 0 0 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0
+ 0 0 1 1 0 1 1 0 0 0 1 1 0 1 1
(27)10
- 0 0 1 1 0 1 1 1 1 1 0 0 1 0 1
(-27)10
+ 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0
La case de gauche est réservée au signe ; le facteur d’alignement est donc égal à 7
( les 7 cases restantes).
La représentation retenue est de représenter le signe + par 0 et le signe
– par 1 appelés bit de signes. Les nombre négatifs sont représentés par
leur forme complément à 2.

7-2 Calcul automatique:


Un calculateur additionne et soustrait automatiquement grâce un seul
circuit dit additionneur. On obtiendra le résultat avec son signe.

Exemple :
61 0 0111101
+ 27 + 0 0011011
__________ ___________
= 88 = 01011000 (88)10

61 0 0111101
- 27 + 1 1100101 signe et complément à 2 de 00011011 (27)10
__________ ___________
= + 34 = 1 0 0100010 (34)10
débordement à éliminer

27 0 0011011
- 61 + 1 1000011
__________ ___________
= 88 = 1 1011110

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA - 15 - Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES

8- CODES:

8-1 : Code Gray ou binaire réfléchi :

Ce code est utilisé essentiellement dans la conversion d’une grandeur


analogique en une grandeur numérique ; car dans ces conversions on a besoin d’un
code dans lequel les grandeurs successives ne diffèrent que d’un seul caractère.

Par exemple pour passer de 7 à 8 décimal, soit de 0111 à 1000 binaire naturel les
quatre bits changent.

Equivalence n code Gray des entiers 0 à 15 :

Décimal Binaire Gray


naturel
0 0000 0000
1 0001 0001
2 0010 0011
3 0011 0010
4 0100 0110
5 0101 0111
6 0110 0101
7 0111 0100
8 1000 1100
9 1001 1101
10 1010 1111
11 1011 1110
12 1100 1010
13 1101 1011
14 1110 1001
15 1111 1000

Pour convertir un nombre du binaire naturel au binaire réfléchi, il suffit de


changer le bit qui précède directement un bit 1 .

Exemple :

(10)10 (1 0 1 0)2

1 1 1 1)2 bits à changer (précèdent un 1)


(10)10

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA - 16 - Février 2006


Support de cours TECHNIQUES NUMERIQUES

8-2 : Code BCD (Binary Coded Décimal) ou (DCB) Décimal codé en


binaire :

8-2-1 : Représentation :

Ce code est utilisé par les calculateurs.

On fait correspondre à chaque caractère (chiffre) du système


Décimal un mot du code binaire de quatre bits.

Exemple :

DECIMAL BINAIRE BCD


258 1111 1111 0010 0101 1000
32 10 0000 0011 0010
69 100 0101 0110 1001
4096 100 0000 0000 0100 0000 1010 0110

8-2-2 : Opérations dans le code BCD :

Exemple :

6 5 5 3 7 0110 0101 0101 0011 0111


+ 1 6 3 8 3 + 0001 0110 0011 1000 0011
_________________ ________________________________
= 8 1 9 2 0 = 0111 1011 1000 1011 1010
non connus
+ 0110 0110 0110
Rajout de (6)10
______________________________
= 1000 0001 1001 0010 0000
8 1 9 2 0
Algorithme :

Pour additionner deux nombres décimaux codés en binaire, il suffit de


1- procéder à l’addition en binaire naturel ;
2- ajouter le nombre (6)10 c’est à dire (0110)2, à tout quartet ne
correspondant pas à une valeur connue par le code BCD (les nombres
dépassant (9)10 ou (1001)2) .

Préparé par MR M. HALAILI– INSFP /SBA - 17 - Février 2006