You are on page 1of 3

Architecte des systèmes

d'information

En quoi consiste ce métier ?

l'architecte des SI (systèmes d'information) conçoit et organise l'ensemble des serveurs, des
systèmes d'exploitation, des ordinateurs, des logiciels, etc. afin de les adapter aux besoins des
utilisateurs. Il peut travailler dans une grande entreprise où il sera alors spécialisé (en
infrastructure, en logiciels...) ou bien exercer en tant que consultant extérieur, à son compte ou
pour une ESN (entreprise de services du numérique). Avant de faire des préconisations,
l'architecte SI commence par un audit approfondi de la situation. Ensuite, il suit la mise en place
et contrôle l'efficacité de son plan jusqu'au bout, en collaboration avec le chef de projet et ses
équipes.

Compétences techniques

L'architecte doit exceller dans les domaines de l'infrastructure matérielle et des


réseaux. Mais sa connaissance doit aussi lui permettre de bien assimiler les
contraintes techniques métiers de son client et bien évidemment l'organisation
générale de l'entreprise,

Qualités humaines et savoir-être

L'architecte doit faire preuve d'excellentes capacités relationnelles (travail


d'équipe, écoute), et d'une compréhension des rapports de force stratégiques
internes. Sa fonction transversale ne saurait être totalement assumée sans un
talent de négociateur, déployé avec les directions métiers, la DSI, et les
prestataires.

tout comme la maîtrise de l'anglais. Quelques années d'expérience sont demandées avant
d'intégrer ce poste, car l'architecte doit avoir une vision globale des systèmes et de ses
applications.
Architecte de systèmes d'information : carrière / possibilité
d’évolution :

Accéder au poste d'architecte système demande de longues études (bac+5). Mais


l'insertion professionnelle est bonne, et le secteur recrute. Cependant, sept à dix ans
d'expérience dans le monde de l'informatique sont nécessaires à quiconque veut
devenir architecte de systèmes d'information. L'embauche à la fin des études est
quasiment impossible.
Le domaine de l'informatique offre de nombreuses perspectives d'évolution.
L'expérience fait prendre de l'importance à l'architecte logiciel qui se verra confier des
tâches de plus en plus importantes. Il peut également prétendre aux postes d'expert
technique, de consultant ou de directeur de projet.

formation nécessaire
;
Avec un bac +5 les portes du métier sont grandes ouvertes. Les écoles Marocaines et
Françaises forment différents diplômés capables d’assurer ce poste. Ainsi, les diplômes
varient. Parmi les nombreux diplômes qu’existent sur le marché, on peut citer le Mas ter
MIAGE (Méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises). Ce diplôme
qui se prépare en trois années à l’université, nécessite bien avant l’obtention d’un
Baccalauréat scientifique suivi d’un Bac +2 (BTS ou DUT informatique, ou Maths spé,
etc). Une fois un de ces diplômes en poche, le candidat passe un concours d’accès à la
filière dans une université spécialisée. Certaines universités généralistes proposent
également cette formation. Les lauréats les mieux sollicités sur le marché sont ceu x qui
clôturent leur cursus scolaire avec mention. Cette formation tourne autour des
technologies de l’information (programmation, bases de données, théories
informatiques). S’y ajoutent également des cours d’économie, de comptabilité et de
gestion de projet. Il est fondamental que le candidat passe de nombreux stages dans
différentes entreprises spécialisées. L’inverse est aussi valable puisque le Master
MIAGE peut se préparer en apprentissage, et ce, en alternant périodes de cours et
périodes en entreprise. Ce qui est très apprécié par les recruteurs.

Recrutement
Les architectes en système d'information sont recrutés essentiellement au sein des
entreprises utilisatrices (les banques, les assurances, le commerce/distribution, le
transport, les grandes entreprises publiques et industrielles...) et dans certains
cabinets de conseil. Les cabinets de conseil interviennent auprès des entreprises en
amont de toute intervention informatique. Ils appartiennent au marché des services
informatiques au même titre que les éditeurs, les constructeurs et les sociétés de
service et d'ingénierie informatique (SSII). Les SSII représentent 52% de ce marché. Ce
sont elles qui recrutent le plus grand nombre d'informaticiens.