You are on page 1of 50

Archipel du Frioul, 2006 - 2025

Mémoire de Projet de Fin d’Etude

Soutenance du 5 juillet 2006

Membres du jury :

Directeurs d’études : Françoise Very et Patrick Thépot


Enseignant de l’ENSA Paris-Belleville : Guy Desgrandchamps
Enseignant du Master : Bruno Queysanne
Enseignant d’un autre Master : Pascal Rollet
Personnalité extérieure : Bénédicte Chardon

1
SOMMAIRE

INTRODUCTION 7

1. LE FRIOUL, ROCHER CARACTERISTIQUE


UNE ILE SAUVAGE 9

1.1. Un morceau de paysage particulier 10


1.2. Un morceau de littoral particulier 12
1.3. Un climat particulier 12
1.4. Le destin d’une forêt insulaire 14

2. LE FRIOUL, ROCHER DE DEFENSE


UNE ÎLE VIGILANTE 17

2.1. Mouillage des navires suspects (XVII-XVIII) 18


2.2. Coeur de la ceinture sanitaire (XVIII-XIX) 20
2.3. Défense militaire (XVII-XX) 26

3. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI : 1972 - 2006


UNE ÎLE DE REVE? 29
Courrier des îles, 1972 30

3.1. Le futur village marin du Frioul 32


3.2. Un projet non abouti 36
3.3. Une île désarticulée 39
3.4. Des zones à investir 41

4. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI : 2006


UNE ÎLE TERRITORIALISEE 43
Courrier des îles, 2006 44

4.1. Politique de la mer et des îles 46


4.2. Politique énergétique durable 47

INTRODUCTION AU PROJET 49

5. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI : 2010


UNE ÎLE PLAISANCIERE 51
Courrier des îles, 2006 52

5.1. Programme 54
5.2. Le Phare plaisancier 55
5.3. L’Îlot plaisancier 56
5.4. La Digue double-face 57

2
6. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI : 2015
UNE ÎLE SCIENTIFIQUE 59
Courrier des îles, 2015 60

6.1. Programme 62
6.2. Ferme potagère scientifique 63
6.3. Ferme de vagues 68
6.4. Ferme du vent 69
6.5. Place de la Chapelle 70

7. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI : 2025


UNE ÎLE ENERGETIQUE 73
Courrier des îles, 2025 74

7.1. Programme 76
7.2. Village écoméditerranéen 78

CONCLUSION 83

ANNEXES 85

- inventaire végétal
végétaux quotidiens
végétaux protégés
végétaux comestibles et médicinaux
végétaux halophiles et halo-résistants
végétaux d’essais

- inventaire énergétique 97
Centrale houlomotrice de désalinisation
Eoliennes
Cellules photovoltaïques hybrides
Cellules photovoltaïques flexibles
Le plancher solaire direct
Phytoremédiation/Phytofiltration

- inventaire partenarial 105


CODCAP
Centre Européen d’Energie Maritime / OPD
Conservatoire de l’Espace du Littoral et des Rivages Lacustres
ADEME
Le Plan Bleu
One Planet Living

BIBLIOGRAPHIE 113
3
4
0 2km 4km

5
0 200 400

6
INTRODUCTION

Introduction

Fille de Phocée, Marseille est née comme elle au bord d’une calanque. Et pour atteindre son
port, il faut longer de petites îles qui enferment la rade et peuvent selon les circonstances, le pro-
téger ou le menacer. Ces îles sont une entité paysagère repère dans l’immensité bleue de la rade
sud de Marseille, et constituent en avant de la rade un précieux brise-lame qui amortit les effets de
la houle lorsque la mer est balayée par le vent du large. Les deux îles, Pomègues au sud et Raton-
neau au nord, rattachées par une digue sont formées de roches calcaires en crête longitudinale et
versant de chaque côté. Appelé plus communément Archipel du Frioul, quelques unes de ses ca-
lanques sont de véritables ports que les marins recherchent quand ils ne peuvent atteindre le port.
Il y a plus de trois siècles, un aussi bon mouillage qui pouvait accueillir jusqu’à trente cinq bâ-
timents faisait même concurrence à Marseille. En effet, les navires pouvaient y relâcher sans venir
jusqu’au port, jugeant prohibitifs les droits que la ville avait mis sur l’entrée des navires. Mieux vallait
alors intégrer les îles dans le système portuaire de la ville et cette dernière décida de les associer
stratégiquement au complexe sanitaire pour mieux les contrôler. L’histoire du commerce maritime
marseillais a laissé en ce lieu l’empreinte de sa prospérité. Défendu par plusieurs batteries ou for-
tins, l’archipel a tenu une grande place dans l’organisation même de la ville au fils des siècles par
sa double vocation, commerciale et militaire.
Aujourd’hui, le Frioul fait partie du 7ème arrondissement de Marseille et abrite dans son
village moins d’une centaine d’habitants permanents. Dès les beaux jours, de nombreux touristes
et plaisanciers viennent y jeter l’ancre pour visiter les forts et autres merveilles patrimoniales, et se
faire dorer au soleil dans une de ses nombreuses calanques.

En plus d’être une de mes destination favorite, depuis quelques années, le Frioul m’interpelle
et ce n’est qu’à travers ce travail de fin d’étude et toutes mes recherches, que j’ai enfin pu découvrir
ce qui se cachait sous ces rochers blancs et ses vieilles pierres mystérieuses. Sa position straté-
gique par rapport à Marseille et ses caractéristiques environnementales uniques en fit un véritable
lieu d’expérimentation lors de ses aménagements successifs.
Mon analyse du site met en avant ce caractère expérimental ainsi que l’organisation autono-
me, autant humaine que végétale, qui en découle, au travers des particularités de son milieu et de
son histoire. Les trois grands projets, que je développe à la suite de ce rapport d’analyse, découle
de celui-ci et prend appui sur le projet urbain qui fut lancé en 1974 et qui n’a jamais abouti, ainsi que
sur la politique actuelle de la ville de Marseille par rapport au devenir de ses îles. Les amménage-
ments que je propose s’étendent sur une durée de vingt ans et viennent intégrer plus clairement le
Frioul à la ville, mais aussi, par l’association de la Communauté Urbaine Marseillaise à des parte-
naires nationaux et internationaux lors des différentes phases, à un territoire beaucoup plus large.

7
L’archipel du Frioul (1)

8
1. LE FRIOUL, ROCHER CARACTERISTIQUE
une île sauvage / introduction

1. Le frioul, rocher caractéristique


Une île sauvage

Le «milieu», dans lequel la végétation se développe en un point déterminé d’un territoire, est
non seulement défini par l’ensemble des conditions climatiques, des propriétés du sol en rapport
avec sa constitution, sa structure géologique et les formes du relief, mais encore par ses caractères
biotiques en rapport avec l’action des êtres vivants.
L’évolution de celui de l’archipel du Frioul est actuellement surveillée de près par le Con-
servatoire d’étude des écosystèmes de Provence en collaboration étroite avec le Conservatoire
de l’espace du littoral et des rivages lacustres. Ces îles possèdent en effet des caractéristiques
environnementales particulières mais fragiles qu’il faut chercher à mettre valeur et préserver. C’est
toute une organisation faunistique et floristique unique et complémentaire qui s’est mise en place,
refermée sur elle-même et évoluant selon les dures conditions du milieu.

9
1. LE FRIOUL, ROCHER CARACTERISTIQUE
une île sauvage / un morceau de paysage particulier

1.1. UN MORCEAU DE PAYSAGE PARTICULIER

UN « CAILLOU » RATTACHE AU CONTINENT

La formation géologique des îles est étroitement liée


à celle du continent. A l’ère quaternaire, un isthme les reliait
à la terre. Le Frioul est rattaché au massif de Notre-Dame-
de-la-Garde par sa nature géologique. Ce sont deux élé-
ments repères du paysages marseillais.

NOTRE
DAME DE
LA GARDE
LE FRIOUL

Coupe de principe géologique

Notre-Dame de la Garde et l’archipel du Frioul au loin (2)


10
1. LE FRIOUL, ROCHER CARACTERISTIQUE
une île sauvage / un morceau de paysage particulier

UN « CAILLOU » PARTIE
INTEGRANTE DU PAYSAGE
MARSEILLAIS

Les îles, dont le point


le plus proche est situé à 2
km face à Marseille sont vi-
suellement très présentes
par leur volume rocheux et
blanc, perçu dans le pay-
sage maritime depuis la cité
phocéenne.
Prêche de la madeleine, fin XVe (3)

Représentation d’une colonie grecque, Gravure de 1869 (4)


11
1. LE FRIOUL, ROCHER CARACTERISTIQUE
une île sauvage / un morceau de littoral particulier

1.2. UN MORCEAU DE LITTORAL PARTICULIER

COMPOSITION SIMILAIRE

Le Frioul a une composition


rocheuse, faunistique et floristique
similaire à celle des calanques de
Cassis. Elle regorge des mêmes vé-
gétaux comme les coquelicots ou la
valériane rouge. On retrouve aussi
des végétaux particuliers aux îles et
aux littoraux, comme les tamaris, les
pins d’Alep, le romarin, le thym, le
chèvrefeuille.
Les calanques de Cassis : une végétation qui
Annexes / Inventaire végétal / Végétaux s’accroche aux falaises de calcaire
quotidiens p.88

Les calanques du Frioul : une végétation parse-


mée sur le rocher blanc...

COMPOSITION PARTICULIERE

On retrouve sur ces îles certaines espèces


végétales et animales rares, souvent absentes du
continent voisin comme le pavot du Frioul, la giro-
flée violette, la mauve, le houx... Certains oiseaux
d’espèces rares nichent sur les caps pendant les
périodes de pontes.
C’est une petite vie faunistique et floristique
particulière qui s’est adaptée sur ces rochers qui
est capable de supporter, sans variation apparen-
te, des différences considérables de climat.
Annexes / Inventaire végétal / Végétaux protégés p.90

12
1. LE FRIOUL, ROCHER CARACTERISTIQUE
une île sauvage / un climat particulier

1.3. UN CLIMAT PARTICULIER

CLIMAT MEDITERRANEEN

Le climat du midi, méditerranéen


ou provençal est le plus nettement tranché
de tous les climats français. Aussi de tout
temps les météorologistes et les botanistes
l’avaient-ils séparé des autres, avec lesquels
il forme un contraste qui se traduit dans la
végétation et les habitudes du pays.

CLIMAT FRIOULAIS

L’orientation et le relief des îles, l’éloi-


gnement des zones industrielles déterminent
une zone climatique qui ne correspond pas
exactement à celle de Marseille, en particu- (5)
lier la fréquence et la force des vents.

CLIMAT FRIOULAIS

Luminosité
Pouvant atteindre 70 000 lux l’été.
Il y a plus de 250 jours d’ensoleillement
au Frioul.

Pluviométrie
Entre 350 et 400 mm d’eau par an.
L’été est sec, l’hiver, l’automne et le prin-
temps sont pluvieux.

Vents
Fréquence 145 jours par an (79 à Mar-
seille)
- Mistral : 30 à 35%
- Vents Est Sud-est : 20%
- Vent du sud
- Labé

Houle
La mer houleuse 85 jours par an. La va-
gue a le même sens que l’arête rocheuse
(6) des îles.
13
1. LE FRIOUL, ROCHER CARACTERISTIQUE
une île sauvage / le destin d’une forêt insulaire

1.4. LE DESTIN D’UNE FORET INSULAIRE

VEGETATION FORESTIERE

Jusqu’au XVIIe siècle, les îles étaient re-


couvertes d’une végétation forestière luxuriante
vestige de l’ère quaternaire où elles n’étaient pas
détachées du continent par la mer.
Dès 1381, les îles, inféodées au domaine
de la Reine Jeanne, sont interdites aux coupeurs
de bois. Au début du XVIe siècle, elles deviennent
mon terrain de chasse favori.

FLOTTE MEDITERRANEENNE
François 1er en costume d’apparat (7)
En tant que roi, Henri IV a an-
noncé en 1608 son désir de se ren-
dre puissant sur mer par la construc-
tion de vaisseaux. Sa priorité allait à
la flotte méditerranéenne, et à cette
époque, le bois de l’île a été utilisé
pour sa construction.

DENUEMENT PROGRESSIF

Les pêcheurs et le vent finis-


sèrent d’arracher les derniers vesti-
ges de cette forêt, et on assiste à un
dénuement du rocher qui progres-
sivement laisse apparaître sa blan-
cheur calcaire.
En 1877, il ne reste plus un
seul arbre sur l’île et on ne compte
plus que quelques veines de terrain
végétal parsemées.

14
1. LE FRIOUL, ROCHER CARACTERISTIQUE
une île sauvage / le destin d’une forêt insulaire

ESSAIS DE REBOISEMENT

Un programme botanique est lancé en 1922 avec


un aménagement judicieux de citernes d’où l’eau était
transportée à bras d’homme par les militaires sur place.
Mais les conditions très dures du milieu et le mauvais
choix des espèces à utiliser ont entraîné l’abandon de Le transport des bidons
l’expérience. d’eau (8)

En 1972, des botanistes font une nouvelle tenta-


tive en apportant sur les îles plus de 15000m2 de terre
végétale. Mais l’expérience n’a malheureusement pas
abouti non plus.

Cependant, de ces deux époques, certaines espè-


ces ont resisté comme le pin d’Alep qui s’est adapté aux
hostilités des éléments.
Le Pin d’Alep, une des
Annexes / Inventaire végétal / Végétaux d’essais p.95 seules espèces qui ont
resisté

15
Batteries cotières, tirs canons, 1614 (9)

16
2. LE FRIOUL, ROCHER DE DEFENSE
une île vigilante / introduction

2. Le frioul, rocher de défense


Une île vigilante

Par sa position stratégique d’avant-port, l’archipel a eu un rôle primordial dans l’organisa-


tion défensive de la ville de Marseille. En plus de former un des plus grand complexe sanitaire de
quarantaine de la Méditerranée destiné à protéger les habitants de la ville, les îles constituaient
une sentinelle vigilante pour surveiller la rade sud marseillaise, «véritable éperon rocheux pouvant
foudroyer une éventuelle armée alliée» comme le surnommait Adolf Hitler en 1944, qui en fit un des
éléments clefs du Mur de Méditerranée.
Il fut par la même un véritable lieu d’expérimentations architecturales, tant au niveau théra-
peutiques, carcérales que militaires. Les principes novateurs étaient définis par les éléments natu-
rels et une organisation quasi-autonome permettait une grande efficacité protectrice.

17
2. LE FRIOUL, ROCHER DE DEFENSE
une île vigilante / mouillage des navires suspects (XVII-XVIII)

2.1. MOUILLAGE DES NAVIRES SUSPECTS (XVII-XVIII)

Carte des îles, Gravure de 1695 (10), on peut voir au niveau de l’Anse de Pomègues une ancre, signe que
l’endroit était propice au mouillage des bâteaux.
18
2. LE FRIOUL, ROCHER DE DEFENSE
une île vigilante / mouillage des navires suspects (XVII-XVIII)

AVANT-PORT MARSEILLAIS

Dès 1627, l’anse de Pomègues de-


vient le mouillage réservé aux navires sus-
pects qui se dirigent vers Marseille. C’est
un lieu assez vaste et protégé de la houle.
Au XVIIe et XVIIIe : presque tout, hommes
Anse de Pomègues et marchandises, passent par Pomègues.
L’avant-Port joue une rôle commercial déci-
sif dans l’histoire de la cité. Témoin privilé-
0 500 1000
gié, il montre par son activité grandissante
que Marseille était la plaque tournante du
commerce mondial de l’époque. En 1789,
elle représente d’ailleurs 1/5e du commer-
ce français.

ORGANISATION AUTONOME

Une petite vie portuaire


s’organise alors, avec la construc-
tion de halles, d’une capitainerie,
d’une infirmerie, d’une chapelle...
Environ 500 bâtiments par an sont
assignés en quarantaine à Pomè-
gues.
On retrouve aujourd’hui
quelques vestiges de cette organi-
sation autonome.

Lazaret de Pomègues, XVIIIe siècle (11)

Capitainerie et infirmerie à l’arrière Aurails Fontaine

19
2. LE FRIOUL, ROCHER DE DEFENSE
une île vigilante / coeur de la ceinture sanitaire (XVIII-XIX)

2.2. COEUR DE LA CEINTURE SANITAIRE (XVIII-XIX)

Le Port de
Pomègues

LE TRIANGLE SANITAIRE

Le Port Le Lazaret

Carte de la rade, 1701 (12)

20
2. LE FRIOUL, ROCHER DE DEFENSE
une île vigilante / coeur de la ceinture sanitaire (XVIII-XIX)

Le Lazaret de Marseille, Gravures du XVIII (13 et 14)

RÔLE STRATEGIQUE DES ÎLES

Avec le Lazaret de Saint-Martin d’Arenc


LA PESTE A MARSEILLE
et le Port de Marseille, l’Anse de Pomègues
joue un rôle primordial dans l’organisation
Le samedi 25 mai 1720,
traingulaire du complexe sanitaire marseillais.
le Grand Saint-Antoine arrivait
à Pomègues, au terme d’une
navigation de plusieurs mois
en Méditerranée. Il apportait un
précieux chargement d’étoffes
en partie destiné aux prochai-
nes foires de Beaucaire, qui
appartenait à plusieurs nota-
bles de la ville. Il ne respecta
pas la quarantaine et en plus
de sa cargaison, il ramenait
la peste, maladie qui décima
alors la moitié de la population
de la ville...

La peste à Belsunce, Gravure 1720 (15)

DECISION DE PERFECTIONNEMENT

Cent ans plus tard, en 1820, les


ports de la Méditerranée doivent faire
face à une épidémie de fièvre jaune
venue d’Espagne, maladie peu connue
qui risque de paralyser le commerce,
notamment celui du port de Marseille.
D’importants moyens financiers sont
alors engagés pour perfectionner le sys-
tème de quarantaine. Couverture du rapport sur le thypus
amaril ou fièvre jaune, 1820 (16)
21
2. LE FRIOUL, ROCHER DE DEFENSE
une île vigilante / coeur de la ceinture sanitaire (XVIII-XIX)

La digue de Berry en 2006

1ERE ETAPE : 1822-1824

CONSTRUCTION DE LA DIGUE DE
BERRY

Sous la direction de l’Intendan-


ce Sanitaire de Marseille, d’importants
moyens financiers sont engagés pour
perfectionner le système de quaran-
taine dès 1822. La première étape est
la construction d’un digue de 361 m qui
relie l’île de Pomègues au sud à l’île de
Ratonneau au nord.

Annonce de construction de la digue


1825 (17)

PORT DIEUDONNE

La digue de Berry
permet de définir un es-
pace abrité de la houle
et les îles inaugurent en
1924 un nouveau bassin
de quarantaine, le Port
Dieudonné, de 25ha qui
peut accueillir de nom-
breux vaisseaux.

Le Port Dieudonné, 1825 (18)


22
2. LE FRIOUL, ROCHER DE DEFENSE
une île vigilante / coeur de la ceinture sanitaire (XVIII-XIX)

2EME ETAPE : 1824-1828

HOPITAL INSULAIRE CAROLINE

En 1924, un établissement issu des


pensées hygiénistes les plus radicales tant
au niveau soin qu’au niveau surveillance, est
commandé à l’architecte Penchaud.

ARCHITECTURE NOVATRICE

Situé sur le plateau le plus ex-


posé à tous les vents pour des raisons
thérapeutiques, il est un des établis-
sement hospitalier les plus novateurs
de l’architecture sanitaire carcérale
de l’époque.

Projet Penchaud, (19)

Vue aérienne de l’hôpital, 1995 (20)


23
2. LE FRIOUL, ROCHER DE DEFENSE
une île vigilante / coeur de la ceinture sanitaire (XVIII-XIX)

ARCHITECTURE AUTONOME
Organisation d’une « ville insu-
laire »

L’organisation fonctionnelle
interne est très stricte. La hiérachisa-
tion des espaces et des circulations
a pour principal objectif d’éviter les
contaminations et la propagation des
maladies.

Organigramme fonctionnel de l’hôpital (21)

Perspective cavalière (22)

ARCHITECTURE AUTONOME
Utilisation des éléments climatiques

Le projet a mis en oeuvre une architec-


ture «aériste» pour chasser les miasmes. La
circulation de l’air et la ventilation naturelle ont
été très étudiées.

Schémas de circulation de l’air (23)


24
2. LE FRIOUL, ROCHER DE DEFENSE
une île vigilante / coeur de la ceinture sanitaire (XVIII-XIX)

3EME ETAPE : 1828-1844

LAZARET DU FRIOUL ET LE MOLE

Dès l’achèvement de l’Hôpital Caroline


en 1928, le complexe sanitaire s’agrandit avec
le lazaret près du port Dieudonné. Seront cons-
truits plusieurs bâtiments et hangars destinés
à accueillir malades en convalescence et mar-
chandises. Il sera occupé par les malades en
provenance d’Alger ou des Armées d’Orient.
En 1844, un môle de 311 m parallèle à la
digue, est construit pour limiter les effets de la
houle dans le port et ainsi aggrandir la capacité
d’accueil.

ORGANISATION STRICTE
Le môle
On retrouve dans l’organisation
de ce nouveau lazaret le principe des
bâtiments séparés comme pour Caro-
line, affectés chacun à des quarantai-
nes différentes.
De la chapelle, seul vestige ac-
tuel de ce lazaret, on pouvait entendre
la messe de toute l’étendue du Port.
Le Lazaret

Vestiges du lazaret, 1974 (24)

COMPLEXE SANITAIRE LE PLUS EFFICACE DE TOUT


LE BASSIN MEDITERRANEEN

1850 : Transfert de toutes les activités de quarantaine


sur le Frioul ordonné par la ville.
1945 : fin des lazarets avec la création d’une station
sanitaire moderne à Marseille.

25
2. LE FRIOUL, ROCHER DE DEFENSE
une île vigilante / défense militaire (XVII-XX)

2.3. DEFENSE MILITAIRE (XVII-XX)

(6) (6)

ORGANISATIONS PARAL-
(2 ; 6) LELES
(6)
En même temps
que la vie de quarantaine
s’organise une vie mili-
(3 ; 6) taire. Des forts et batte-
ries contrôlent ainsi les
entrées et d’éventuelles
attaques énemies. Ces
(1) surveillances ne sont
qu’un morceau de grands
(5 ; 6) réseaux de surveillance,
comme la baie des Sé-
maphores mis en place
par Napoléon, ou encore
(4 ; 6) le Sudwall d’Hitler...
0 250 500

ORGANISATIONS SUCCESSIVES

Au fils des années, les îles de Ratonneau et Pomègues sont


investies par l’armée française qui construit forts et tours pour sur-
veiller plus efficacement la rade sud. A chaque construction, une
nouvelle organisation s’instaure pour une meilleure protection.

Début XVIIe 1660


La tour de Pomègues (1)... ...et le Fort de Ratonneau (2) Le Fort St Nicolas (3)
26
2. LE FRIOUL, ROCHER DE DEFENSE
une île vigilante /défense militaire (XVII-XX)

Plan de réorganisation allemande Des bunkers allemands dans la batte-


sur la batterie des caveaux (25) rie des caveaux

ORGANISATIONS SUPERPOSEES

Sur plusieurs de ces sites de défense,


on retrouve des traces d’organisations super-
posées. Les allemands ont notamment posé
sur l’existant leur propre architecture de guer-
re.
Architecture de guerre allemande
sur les pierres du Fort Ratonneau

ARCHITECTURE EXPERIMENTALE

Les allemands ont importé sur l’île des


batteries de défense expérimentales qui ne fu-
rent jamais terminées et dont on peut aperce-
voir les fondations «en champs de croix».

Fondations d’une batterie expé-


rimentale jamais terminée, Fort
Ratonneau

1883 1904 1944 -1945


La Batterie de caveaux (4) Le Sémaphore (5) Les allemands et le Sudwall (6)
27
maquette du projet Castella, 1974 (26)

28
3. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 1972 - 2006
une île de rêve ? / introduction

3. Le frioul, rocher investi : 1972-2006


Une île de rêve?

En 1971, une grande partie des îles est cédée à la ville de Marseille et à l’Etat par l’armée.
C’est un terrain quasi vierge, un lieu propice à tous les rêves de projet pour l’époque. 92% de l’île
deviennent une zone naturelle protégée, et sur la nouvelle ZAC créée, un programme ambitieux voit
le jour. Le projet défendait l’idée d’un quartier sans voiture, sans pollution, un lieu en pleine nature
où une véritable vie communautaire se serait développée, avec une mixité de services et de liaisons
au continent.
Le Frioul aurait alors à nouveau fait l’objet d’une organisation architecturale et urbaine expé-
rimentale. Mais ce projet utopique n’a jamais abouti, et les problèmes du quartier actuel laissent à
penser que le caractère de rêve de l’île habitée a été avorté, et qu’il est à réactiver.

29
3. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 1972 - 2006
une île de rêve ? / courrier des îles 1972

30
3. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 1972 - 2006
une île de rêve ? / courrier des îles 1972

périodique des îles de 1972 (27)

31
3. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 1972 - 2006
une île de rêve ? / le futur village marin du Frioul

3.1. LE FUTUR VILLAGE MARIN DU FRIOUL

1971 : Concession du domaine du Frioul


à la ville par l’administration militaire.

1972 : Création d’une Zone d’Aménage-


Nouvelle ZAC ment Concerté.
Terrains de l’armée
1973 : Roger Castella et Michel Rabattu,
Zone naturelle protégée sont lauréats du concours national.

Maquette du futur village, 1974 ( 28)


32
3. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 1972 - 2006
une île de rêve ? / le futur village marin du Frioul

un village paradisiaque... (29)

UN PROGRAMME AMBITIEUX
ENTRE AUTONOMIE ET MIXITE

Village du Frioul 1500 logements


- Résidents permanents et semi-permanents,
vacanciers
- 10% de logements sociaux
- Equipements administratifs ( écoles, bureau de
poste, pompiers, crèche, biblothèque, foyer du
3e âge, maison de quartier, mairie annexe)
- Centre d’accueil pour jeunes, village vacances
et école de croisière
- Chauffage electrique et pas de véhicules à mo-
teur
- Nombreux espaces verts, publics et privés

Développement d’activités perma-


nentes
- Centre national de plongée
- Etablissement de recherche scientifique mari- Mixité socilae(30)
time
- Artisanat lié à la vie du Port
Hovermarine
Vedette
Port de plaisance de 1500 places
Hélicoptère
Protection de la zone naturelle
(185ha)

Sauvegarde des constructions his- Bateau collectif


toriques
Téléphérique
Plusieurs accès à l’île
Mixité des accès
33
3. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 1972 - 2006
une île de rêve ? / le futur village marin du Frioul

0 200 400

34
3. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 1972 - 2006
une île de rêve ? / le futur village marin du Frioul

0 100 200

Première tranche de construction en 1974, maquette détaillée (31)

35
3. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 1972 - 2006
une île de rêve ? / un projet non abouti

3.2. UN PROJET NON ABOUTI

Centre de loisirs

chantier naval

650 bâteaux

335 logements

Equipements portuaires
préfabriqués

Station d’épuration
0 100 200

PROBLEMES RENCONTRES : DIFFICULTES FINANCIERES ET CLIMATIQUES

- La commercialisation des logements et l’évolution des indices de construction.


- La station d’épuration a été réalisée mais à un coût bien supérieur à celui prévu.
- L’importance du plan d’eau et son exposition aux vents d’est rend l’amarrage des bateaux
difficile.
- « Absence de choix clair entre la réalisation d’un nouveau quartier et celle d’une zone à
vocation de loisirs, de détente et de promenade.» Réponse du ministre d’Etat au rapport de la Cour des
comptes, 1981.

36
3. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 1972 - 2006
une île de rêve ? / un projet non abouti

Le village actuel, avec ses toitu-


res terrasses et sa place.

37
3. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 1972 - 2006
une île de rêve ? / un projet non abouti

2
1

D’autres habitations iso-


lées, le quartier des «maisons de
pêcheurs» (1), au bord de l’eau
et le centre des classes de mer
Léo Lagrange (2).

38
3. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 1972 - 2006
une île de rêve ? / une île désarticulée

3.3. UNE ÎLE DESARTICULEE

Une urbanisation parsemée

DESEQUILIBRE URBAIN ET
PAYSAGER

- Un paysage chaotique :
on observe un déséquilibre
paysager dans l’occupation
Des bâtiments militaires en ruine entourés d’immenses friches de l’espace (village et port),
avec de grandes étendues
hostiles (place du village,
zone en friche autour des
logements des pêcheurs, zo-
nes militaires…).

- Une urbanisation parse-


mée : les pôles éloignés et
peu visibles entre eux, les
connexions incertaines…

- Une urbanisation délais-


sée : les bâtiments existants
sont délabrés, rongés par le
vent et le sel et la Chapelle
est non intégrée à la place
du village, comme non pré-
La place du village, une étendue hostile sente.

39
3. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 1972 - 2006
une île de rêve ? / une île désarticulée

UN PORT SOUS-EXPLOITE

Sa superficie de 22 hectare est


équivalente à celles du vieux port. Le
grand plan de mer semble presque vide.

- Un port mal protégé : la faible altitude


des reliefs, le bâti dérisoire et une trop
large passe expose le port aux vents et
surtout aux vents d’est.

- Un port mal équipé : Les équipements


portuaires sont succincts et non adaptés
au nombre de plaisanciers, les quais sont
mal entretenus sans aucun espace vert
ni lieu ombragé, et il n’existe aucun avi-
Des quais mal entretenus
taillement en carburant.

- Un port isolé du continent : Les na-


vettes ne sont pas très régulières, ni fré-
quentes et les retardataires ne disposent
d’aucun hôtel...

Des équipements minimum Des bâtiments en préfabriqués accueillent l’Association


des Plaisanciers

Les quais de la digue à l’abandon...

40
3. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 1972 - 2006
une île de rêve ? / des zones à investir

3.4. DES ZONES A INVESTIR

0 200 400

41
0 200 400

42
4. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 2006
une île territorialisée / introduction

4. Le frioul, rocher investi : 2006


Une île territorialisée

En 2006, l’archipel du Frioul est un enjeux territorial pour la ville de Marseille. Le développe-
ment de la plaisance, des activités de mer et des ressources maritimes sont les principaux points de
sa politique de la mer et des îles, et le Frioul fait partie intégrante de celle-ci. Par ailleurs, Marseille
met au centre de sa politique de ville, les énergies durables, par une sensibilisation du public et des
études des potentiels énergétiques du territoire.

43
4. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 2006
une île territorialisée / courrier des îles 2006

44
4. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 2006
une île territorialisée / courrier des îles 2006

45
4. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 2006
une île territorialisée / politique de la mer et des îles

4.1. POLITIQUE DE LA MER ET DES ÎLES


DEVELOPPER LA PLAISANCE
FACILITER L’ACCES AU FRIOUL

Marseille est une métropôle


plaisancière euroméditerranéenne en
essor. Elle souhaite développer cet
atout en renforcant dans un premier
temps les liaisons maritimes vers le
Frioul.

RECIFS PRADO 2006

Le but de ce projet
d’immersion de récifs artifi-
ciels est de protéger, accroî-
tre et diversifier les ressour-
ces marines de la rade sud
de Marseille en offrant de
nouveaux habitats sous-ma-
rins de type substrats durs,
adaptés aux besoins écolo-
giques du plus grand nombre
d’organismes marins.

Zonages des recifs artificiels (32)

POLE
D’HEBERGEMENT
TOURISTIQUE
PROSPECTIVE D’AME-
URBANISATION
NAGEMENT DU FRIOUL FUTURE

Le programme de
redynamisation de l’Ar- POLE URBAIN
chipel propose quatre A REVALORISER
zones de réhabilitation,
de reconversion et de
construction.

POLE
D’ACTIVITE

46
4. LE FRIOUL, ROCHER INVESTI, 2006
une île territorialisée / politique énergétique durable

4.2. POLITIQUE ENERGETIQUE DURABLE

IMPLIQUER LE CITOYEN

« Agir localement pour une


politique énergétique dura-
ble. »

La Gouvernance et
la Qualité de Vie Partagée
sont les bases de la politique
énergétique de la ville au tra-
vers de la maîtrise de l’éner-
gie et l’implication du citoyen
à celle-ci dans une culture
commune.

L’Espace INFO->ENERGIE de Marseille pour impliquer le citoyen


(33)

ETUDES ENERGETIQUES

Elles sont entrepri-


ses par la ville pour défi-
nir le potentiel éolien et
solaire de son territoire.
Elle désire mettre à dis-
positon des promoteurs,
opérateurs, architectes,
associations, des don-
nées concrêtes.

(34)

47
48
INTRODUCTION AU PROJET

Introduction au projet
2006-2025

Le projet de Castella avait pour ambition de créer un quartier quasi-autonome, accessible à


tous les marseillais. Même si celui-ci n’a pas abouti, les liaisons techniques prévues (gaz, d’eau po-
table, électricité) pour 1500 logements et 1500 bâteaux, ont malgré tout été installées. Aujourd’hui
on observe donc une surabondance obligée d’acheminement en eau potable de Marseille par voie
sous-marine, dont une grande partie est rejetée à la mer. Ainsi, en plus d’offrir de grandes éten-
dues constructibles, le Frioul est prêt techniquement à accueillir de nouveau habitants et aménage-
ments.

Au regard des différentes particularités soulevées durant mon analyse du milieu, de l’histoire
du site et des organisations successives, du projet de 1974 et de la politique actuelle de la ville,
différents enjeux sont à retenir pour les aménagements futurs.

- Un lieu d’expérimentations architecturales (hôpital Caroline, architecture de guerre...), urbaines


(projet Castella de 1974) et paysagères (essais de reboisement).
- Une utilisation des caractéristiques environnementales dans le développement végétal et
urbain de l’île (résistance et climat).
- Une organisation quasi-autonome, à la fois refermée sur elle-même et en relation fonctionnelle
avec le continent.
- Un soucis de redynamisation plaisancier, urbain et énergétique (politique de la ville en
2006)

Ces enjeux seront à la base de mes différents projets et prospectives d’aménagements dont
la programmation s’étend sur une durée de 20 ans en trois phases successives interdépendantes.

Phase 1 : 2010, développement de la plaisance

Phase 2 : 2015, création d’un pôle de Recherche relatif aux particularités environnementales

Phase 3 : 2025, aménagement d’un quartier expérimental écoméditerranéen

49
50